03/09/2009

Phacélie

Je cherchais depuis un moment une astuce pour recouvrir momentanément certaines parcelles de mon terrain afin que les mauvaises herbes ne se propagenet pas trop.

A force de recherches, j'ai enfin trouvé la solution qui me convenait.

Il s'agit de la phacélie, un "engrais vert", aux multiples facettes.

D'un beau ton bleu-violet, elle pousse assez vite, envahit l'espace laissé à nu et le protège pendant toute sa floraison. Elle attire énormément d'insectes car il est très mellifère. On peut en faire un miel foncé, plein d'arôme et très sucré, paraît-il.

A la fin de la floraison, il suffit de l'incorporer à la terre lors du bechage.

En attendant, voici quelques images de cette fleur très élégante, en colimaçon.

Elle donne également une touche de couleur dans les paysages agricoles, à coté du blé ou du colza.

phacelie2

champs de phaceliephacelie1

21:58 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : astuce, engrais vert, phacelie |  Facebook |

22/08/2009

Z'auriez pas une paille, m'sieur?

Il y a deux jours, en regardant par la fenêtre, j'ai eu la chance d'apercevoir un papillon colibri sur mes géraniums.

Le soleil se couchait, donc je ne sais pas s'il s'agit du moro sphinx(diurne) ou du sphinx du liseron(nocturne) et je n'ai malheureusement pas eu le temps de dégainer mon APN.

Je pense que ça doit être la deuxième fois de ma vie que j'en aperçois un.

 

SPHINX COLIBRI (ou Moro sphinx: papillon diurne)

sphinx colibri

sphinx colibri 2

 

SPHINX DU LISERON (papillon nocturne)

convolvuli-3f

19:13 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : papillon, sphinx, colibri |  Facebook |

02/08/2009

lysimaque...or not?

Je cherche en vain sur le net le nom de cette lysimaque.

Merci les amis (Kristin ,Nanny, Rose et Marcel) d'avoir trouvé le nom de ce SOLIDAGO ou Verge d'Or presqu'en coeur.  Cool

Photo 171bis

Photo 170bis

 

 

 

 

 

 Je ne le trouve pas, en est-ce vraiment une? En tout cas, il est aussi envahissant!

Planté il y a un an à peine, il prend déjà plus d'un demi mètre carré.

Par contre, ma punctata plantée il y a presque 2 ans, a du mal à démarrer.

Situation un peu ombragée le long d'une haie de laurier cerise.

Dois-je le déplacer?

21:52 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : jardin, verge d or, lysimaque, solidago |  Facebook |

31/07/2009

espoirs et désespoirs

Entre autres, mon Phlox Bright Eyes, planté cette année, qui commençait à me désespérer.

Je pensais ne jamais voir de fleurs cette année et puis, enfin, oh miracle, quelques petites fleurs sur une "tigette"

Phlox bright eyes

 

Une autre déception fut aussi mon pré fleuri, préparé avec amour au printemps.

Après de longues recherches sur la façon de préparer le terrain, je prends bien évidemment la plus facile, ben tiens donc!

Il faut scarifier le terrain en question pour mettre un max à nu. Après, il suffit simplement de semer à la volée. OK, je suis toujours.

Le problème, c'est que de cette façon, les trèfles ont envahi toute ma pelouse, ainsi que la jachère. Ces bougres ont étouffé la plupart des semences.

J'ai longuement hésité à tondre cette partie qui tardait à fleurir, puis une centaurée, puis deux sont apparues. J'ai donc repris espoir mais je pense ne pas avoir du tout l'effet escompté.

J'espérais voir de grandes fleurs un peu sauvages de ma terrasse, mais il faut vraiment mettre le nez dessus pour profiter du peu de fleurs qu'il m'est donné de voir pousser parmi ces trèfles envahissants.

Photo 173

Photo 182

Photo 180

00:05 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : jardin, evolution, phlox, pre fleuri |  Facebook |

17/07/2009

Hypertuffa

C'est quoi ce nom bizarre, un nouvel hypermarché? Un nom de plante géante?

Que nenni?

Tadaaaam!

shade_trough_june_8_2004_sm

birdbath_jpghypertuffa boule jardins essentiels

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite au post de Joëlle qui parlait d'auge en pierre pour son jardin que je me lance afin de faire connaître à ceux qui cherchent désespérément une auge ou autre contenant en pierre à prix raisonnable.

Ca fait un moment que j'y pense mais je n'ai pas encore osé entreprendre ce bel ouvrage.

Quelqu'un s'est déjà lancé ou est prêt à le faire? Donnez-moi vos impressions.

Je me suis permise de mettre un extrait d'un site très détaillé sur l'historique de l'hypertuffa et ses utilisations, tiré de chez http://www.clovis-rdf.com/Chroniques/Hyper101/html/Hyper101.html

"Les anglais ont depuis fort longtemps eu un petit faible pour le jardinage.

L’introduction de plantes alpines dans les jardins anglais, dans les années 20 et 30, créa un fort engouement pour les auges de pierre taillée.

Les fermiers de l’époque ont ainsi trouvé à vendre leurs vieilles auges de pierres, abandonnées des années auparavant, soit depuis l’introduction d'auges en métal, plus pratique pour l'élevage et moins chères.

Ces auges de pierre taillée étaient vraiment un milieu de culture idéal pour les plantes alpines, en particulier les saxifragacées.

Selon le type de plante à cultiver, on pouvait même sélectionner des auges de pierre plus ou moins basique.

Au surplus, ces vieilles auges de pierre étaient pratiquement données, du moins, pour un temps…Parce que, quand les anglais jardinent, ils ne font pas les choses à moitié!

Si bien que deux décennies plus tard, les auges de pierre sont introuvables et le prix à l’avenant!

Les jardiniers en furent réduits à se faire tailler des auges sur mesure ou à trouver des matériaux de remplacement. Dans les matériaux naturels, on a utilisé et utilise encore le tuffa, une pierre poreuse formée de dépôts calcaires. On en trouve le long de certaines rivières et lacs. Au Canada, les sites où l’on en trouve sont en Colombie-Britannique.

Bien que disponible, cette pierre reste coûteuse ici au Québec, en raison des coûts élevés de transport et du volume restreint des extractions.

Ici, comme ailleurs, on s’est tourné vers un matériel de remplacement et avec le temps, on a vu apparaître des auges de béton, beaucoup plus lourdes que le tuffa et bien moins jolies, elles étaient cependant très durables.

Certaines personnes ont commencé à ajouter au béton divers composés et adjuvants et, peu à peu, on en est venu à créer un nouveau composé, plus léger, plus beau et plus pratique que le béton : l’hypertuffa.

Il existe bien des recettes d’hypertuffa, selon que l’on soit davantage préoccupé par la durabilité, l’apparence ou la légèreté.

Retenons certains principes généraux, l’hypertuffa reste un béton allégé.

Donc à la base, nous avons le ciment Portland, celui-là même qui est utilisé pour fabriquer le vrai béton. Le reste est composé de matériel minéral granulaires tels le sable, la pierre, la vermiculite la perlite et de matière organique comme la sphaigne.

Le Portland étant le liant, on comprend qu’il doit y en avoir d’autant plus que les matériaux à lier entre eux sont petits, poreux ou absorbants. Inversement, il en faut beaucoup moins si les agrégats sont plus gros, lisses et étanches.

A solidité égales, les hypertuffas à forte teneur en sable et sphaigne exigent beaucoup plus de ciment que les mélanges ou le gravier prédomine. Du simple au double, en fait.

Il existe aussi des adjuvants qui peuvent améliorer la solidité la résistance ou l’apparence de votre hypertuffa. Des produits qui augmentent l’adhésion du béton (colles) qui ralentissent la prise (retardateurs) qui le colorent (pigments de fer et autres) ou qui le renforce (filament d’armature).

Ces éléments de connaissance vous permettront de juger des recettes d’hypertuffa qui vous seront proposés.

Il existe aussi des finis de surfaces, teintures et vernis acides ou des traitements à la flamme…

Sans compter toute les méthodes de traitement mécanique des surfaces, moulages, estampages, martelage, perçage, burinage, brossage, grattage, abrasion au jet de sable, lessivage au jet d’eau et j’en passe."

Voici l’une des recettes que nous utilisons:

  • 1 volume de ciment normal "Portland"
  • 1 volume de sable à béton
  • 3 volumes de criblure de pierre ou de gravillons.
  • 1 volume de tourbe de sphaigne.
  • De l’eau jusqu'à consistance de pâte ferme.
  • Du colorant à raison de 3 à 6% du volume total (eau comprise)

Note : Pour les grandes auges, nous ajoutons de la fibre de polyester, en guise d’armature légère.

15/07/2009

Kezako? Une mauve bien sûr ;-)

Photo 102bis

Quelqu'un pourrait-il me confirmer si cette belle opulente fait bien partie de la famille des géraniums? Et quel est son nom exact?

Il s'agit d'une fleur qui fait pas loin de 2 mètres de haut cette année

Merci à Digitale, qui a trouvé le nom de cette plante

Photo 098bis

10:00 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : jardin, ete, plante, mauve |  Facebook |

14/07/2009

Les couleurs déjà automnales du Sorbier des Oiseleurs (ou sorbier des oiseaux)

Pour les Celtes et les Germains, le sorbier est un arbre sacré qui protège le bétail contre la foudre.

Les Écossais lui attribuaient le pouvoir de chasser les mauvais esprits près des maisons.

Dans la tradition campagnarde, le sorbier, comme le sureau, porte bonheur aux amoureux.

Le voici au printemps:

sorbier des oiseleurs printemps

Et maintenant, en été:

Photo 091

18/06/2009

Sachets en papier, prenez-en de la graine…si je peux me permettre

La saison des récoltes de graines commence chez moi, c’est pourquoi je vais vous faire partager de petits trucs pratiques et pas cher pour les récolter.

Voici une des différentes techniques pour faire ses sachets de graines avec un bout de papier :

Partez d’un carré de papier (10 sur 10 minimum) , et rabattez deux coins l’un sur l’autre, pour obtenir un triangle.

Plier les pointes de chaque base à la moitié opposée. Rabattre la partie haute face à vous. Ouvrir le sachet, glisser les graines séchées récoltées et plier le dernier rabat en haut de l'enveloppe en l'insérant dans le repli du triangle qui vous fait face.

Il ne vous reste qu’à inscrire le nom de vos graines sur le sachet et les mettre dans une boîte en fer pour éviter qu’elles se fassent la belle ou pire encore, servent de repas à de petites bêtes malvenues dans certains de nos garages ou abris de jardin.

Vu aussi sur le net :

- Tubes à aspirine (avec absorbeur d’humidité pratique si pas complètement sec) ;

Petits pots de confiture ou de nourriture pour bébés ;

Petits pots de films photo ;

Et vous, quels sont vos petits trucs ?

Un lien peut-être plus explicite pour ceux qui sont fatigués, à moins que ce soit moi???

origami sachet de graines

22:16 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : graines, recolte, trucs et astuces, semences |  Facebook |

14/06/2009

recette contre les envahisseurs

Ce matin , j'ai aperçu des pucerons sur les tournesols de ma fille.

J'ai trouvé une solution 100% biodégradable, que je testerai dès demain car pas dans mon stock. Je ne connaissais pas du tout cette 'recette'.

Et vous, déjà testé?

savon-de-marseille-pucerons

Savon de Marseille contre pucerons

Voici un traitement 100% biodégradable contre les pucerons, qui envahissent parfois de façon massive des arbres comme le cerisier, ou des arbustes comme les rosiers.

Le savon noir est un produit traditionnel fabriqué à partir d'acides gras naturels (huile de lin) et de la potasse (ou hydroxyde de potassium, KOH). Cela lui confère une consistance liquide caractéristique. De couleur brune, il est entièrement biodégradable, non polluant et mousse très peu. C'est certes un détergent, mais également un très bon insecticide !

S'il peut sembler cher au kg, il est très concentré, et de petites quantités suffisent. On le trouve en grandes surfaces, dans les magasins de bricolage et les jardineries.

Savon de Marseille

Le savon de Marseille, beaucoup plus commun, est fabriqué avec de la soude (NaOH) et non de la potasse, ce qui lui donne sa dureté.

On peut également l'utiliser pour lutter contre les insectes.

Préparation

1. Rapez 150gr de savon en copeaux fins.

2. Faites les bouillir dans 1L d'eau jusqu'à dissolution.

3. Ajoutez une grosse cuillère d'huile de table et mélangez bien.

4. Conservez ce produit dans une bouteille.

Utilisation

Lorsque le besoin s'en fait sentir (invasion massive de pucerons), mélangez un peu de produit dans 10 fois son volume d'eau et pulvérisez-le sur les parties atteintes.

L'effet est radical : le savon asphyxie les insectes en bouchant les pores respiratoires.

13/06/2009

Belles digitales

Voici un de mes coups de coeur, en passant la tête par la fenêtre donnant chez ma voisine d'en face.

Quel beau jardin dont je m'inspire régulièrement. Elles viennent de passer le bout du nez de derrière la haie de hêtre.

Pas de photo du jardin mais uniquement une très belle image sortie tout droit de mes recherches internet 8-S

digitale Si une bonne âme en avait en trop chez elle, elles seraient les bienvenues chez moi, échanges possibles bien évidemment!

15:00 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jardin, echange, digitales |  Facebook |

12/06/2009

MIAM MIAM

Mes fraisiers, plantés l'année passée, ont produit beaucoup de fleurs cette année. Voici comment ils étaient il y a encore quelques semaines.

Photo 040bis

Nous avons maintenant le bonheur de manger des fraises presque tous les matins, de bonnes fraises écrasées dans du sucre impalpable et du lait, mon péché mignon depuis ma plus tendre enfance.

fraises

23:49 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : recette, jardin, fraises, fraisiers |  Facebook |

09/06/2009

retour de vacances

Impatiente de rentrer de vacances pou retrouver mes filles et... mon jardin, voici ce que j'ai pu découvrir en rentrant.

Je n'avais pas encore passé le pas de la porte qui donne sur la terrasse et, que je vois-je avec horreur?

grandes paquerettes

Ma maman n'a pas pensé à venir arroser mes plantes en pot!!!

Vite , allons voir les autres dégâts possibles...

Ouf, uniquement une prairie de trèfle, obligée de tondre en deux fois

et les mauvaises herbes qui envahissent une partie du parterre principal

Par contre, voyons maintenant l'évolution des plantes, en commençant par le lupin, laissé comme ceci la semaine avant:

lupinfinmai09

Les voici maintenant:

lupins mijuin09

23:28 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : jardin, evolution, lupin, paquerettes, bellis |  Facebook |

18/05/2009

Ail des ours (Allium ursinum)

Je suis allée ce matin à la cueillette d'ail des ours dans les bois.

A moi les bonnes recettes de pesto à l'ail des ours, j'y vais car mes poumons sont imprégnés de cette odeur agréable mais qui commence à devenir un peu forte pour mes narines et ma petite dernière maintenant. Quoique bye bye les microbes, nous aurons eu notre cure désinfectante.

ail-des-oursbis

Photo 088bis

Photo 090bis

Histoire :

Les Celtes et les Germains connaissaient déjà les vertus de cette plante. Selon la croyance populaire ancienne, l’ail des ours avait le pouvoir de renouveler et de purifier. Comme son nom le dit, il donne des forces nouvelles. Car l’ours auquel elle doit son nom était considéré chez les Germains comme un symbole puissant de force, de renouvellement et de fécondité. Lorsqu’il sortait de sa tanière à la fin de la saison froide, l’ours avait le pouvoir de chasser l’hiver pour laisser place à la saison féconde durant laquelle la nature se réveille et la vie renaît en un cycle sans cesse renouvelé.

Nous pouvons donc à présent savourer pleinement le début du printemps avec l’aide précieuse de l’ail des ours.

Botanique :

Quand le printemps réveille nos esprits vitaux, l’ail des ours sort lui aussi de son long sommeil et dresse ses feuilles d’un vert intense vers les chauds rayons du soleil. L’ail des bois ou alliaire, comme on l’appelle également, a pris une longue période de repos. Depuis juillet dernier, cette plante de la famille des Liliacées s’est repliée sous terre dans son bulbe. Elle y a concentré ses forces pour nous accompagner d’un élan nouveau tout au long du printemps. Et elle va désormais pousser vite au fil des semaines. De son bulbe de forme allongée, enveloppé de membranes transparentes, va sortir, en plus des deux feuilles à la base de la tige, une hampe de 20 à 30 cm de haut. Celle-ci se pare en avril et mai de fleurs blanches en étoile disposées en forme d’ombelle. Ses fleurs attirent les abeilles, les bourdons et bien d’autres insectes qui butinent leur nectar. Vers la fin du mois de mai, la plante donne de petites graines noires qui mûrissent dans des capsules. À cause de leur teneur élevée en huile, ces graines sont très appréciées des fourmis, qui transportent leur charge précieuse sur de longs trajets et contribuent ainsi à la propagation de cette plante médicinale et culinaire de grande valeur.

Une certaine prudence est de mise lors de la récolte car l’ail des ours peut être confondu avec le muguet de mai toxique ou le colchique très vénéneux. Il est donc très important de s’assurer que les feuilles dégagent bien une odeur aillée car c’est là un signe distinctif très net.

On peut également planter l’ail des ours dans son jardin à condition de lui trouver un endroit ombragé et un sol riche en humus et humide. La plante se multiplie spontanément et forme des colonies importantes. Elle peut donc facilement être multipliée par division de la souche. Elle peut également être semée, mais il faut dans ce cas s’armer de patience car la semence met plus d’un an pour germer.

Elle est présente dans presque toute l’Europe à l’exception de la région méditerranéenne.

http://www4.egk.ch/fr/doc/nl/baerlauch.pdf

16/05/2009

Un aperçu de mon parterre principal...

Photo 054bisBeaucoup de plantes sont des récup du superbe jardin de ma voisine donc je ne connais pas leur nom, vivement qu'elles fleurissent que je puisse les nommer! Si quelqu'un peut déjà m'éclairer sur certaines, je pense que ce sont des marguerites blanches et des jaunes au 1er plan.

23:07 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : parterre |  Facebook |

15/05/2009

Après la pluie...

Et bien non, pas toujours le beau temps!!!Je suis allée à la chasse aux envahisseurs hier soir, grrr.Ils ont fini assaisonnés, oups, désolée pour les âmes sensibles mais marre de replanter mes courgettes et potirons.Photo 082 bisPhoto 084bis

13:00 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : limaces, alchemilla, lupinus |  Facebook |

tellement hâte...

Tellement hâte de voir l'évolution du jardin que, à peine rentrée du boulot, j'enfile mes bottes et je fais le tour du jardin.Photo 080bisVoilà un aperçu de ce que mes voisins peuvent admirer de leur jardin, hihi.

12:53 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : visite au jardin, bottes, evolution |  Facebook |

Quelques perles...

Je vous fait partager quelques bijoux de mon 1er parterrealchemilla mollisAlchemilla mollislupinus russell hybridsainsi que le lupin "lupinus russell"

00:00 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : alchemilla mollis, lupin, lupinus russell |  Facebook |

14/05/2009

Bienvenue chez moi...

Coucou à tous, je m'appelle Céline et depuis quelques temps, je flâne à travers vos jardins.

Puis m'est venue à mon tour l'envie de vous faire découvrir mon petit coin de verdure... Très modeste pour le moment car mon chez moi depuis seulement deux ans et en plein aménagement depuis cette année seulement.


23:55 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : jardin, plantes, aromatiques, potager |  Facebook |