30/04/2011

Muguet de mai

Muguet de Mai.jpgLe muguet a des titres de noblesse qui tiennent à son caractère légendaire. On l'appelle «lis des vallées» ou «gazon du Parnasse». Le dévoué Apollon le créa afin de donner à fouler aux neuf Muses un tapis digne de leurs pieds délicats. On dit qu'au moment de la création du monde, cette fleur ornait les deux côtés de la porte du paradis et que ses clochettes tintaient chaque fois qu'un brave homme passait. C'est que le muguet était doué pour identifier les vertus et les bonnes consciences.

Voyons l'origine du mot muguet: la forte odeur de muscade qui se dégage de la fleur lui a tout d'abord valu le nom de «mugade», «muguette» et, enfin, muguet. Il nous vient, paraît-il, du Japon où il symbolise le renouveau. Chez les Celtes, le muguet avait pris une importance mystérieuse : il portait bonheur. Au Moyen Age, le mois de mai était celui des accordailles ; on en accrochait au-dessus de la porte de la bien-aimée. Aux XVIe et au XVIIe siècles, le muguet demeure la fleur de la chance par excellence.

Et puis, peu à peu, il devient une fleur sociale. Les couturiers en offrent aux petites mains et aux clientes. Les ouvriers, participant aux fêtes du 1er mai portent initialement l'églantier qui, avec le coquelicot, était la fleur rouge du prolétariat. La Première Guerre mondiale mit fin à cette habitude. Des voix s'élèvent : «Le muguet aux grains blancs, que la terre donne à l'ombre du sous-bois, annoncera-t-il cette fois le bonheur et la paix que le travail et l'amour appellent?» L'institution de la Fête du Travail confirmera le muguet dans son rôle de symbole. 

 

Je vous offre ce petit bouquet de joli muguet rose avec un grand plaisir

muguet rose.jpg

26/04/2011

Du jaune, encore du jaune...

abeille, pollen, pissenlit, pollinisation, nuage jaune Les personnes allergiques ont tout de suite ressenti ce phénomène, tandis que les autres l’auront remarqué aux couches de pollen jaune posées un peu partout.
Des quantités incroyables et inhabituelles se sont accumulées ces derniers jours, et surtout en ce week end pascal exceptionnellement chaud.

Depuis quelques jours, bouleaux, hêtres, noisetiers et autres résineux nous inondent de leur pollen, qui s'insinue dans les moindres recoins, envahit nos intérieurs et a recouvert nos voitures.

Certains pensaient à un nuage venu du Sahara, pour les plus inquiets il viendrait même du Japon.

Que nenni! Le phénomène est simplement dû à une météo douce qui a favorisé une floraison intense et même avancé certaines espèces.

Depuis quelques semaines déjà, les conditions climatiques ont été très bonnes pour la dispersion des grains de pollen, ils peuvent alors voyager sur de grandes distances.


Et si la pluie arrivait enfin, elle ramenerait au sol le pollen qui vole à tous vents, serait tout bénéfice pour les plantations de nos jardins, qui commencent à manquer d’eau en ce moment... et soulagerait aussi les personnes allergiques.

La jardinière, ainsi que la maman que je suis, en serait très satisfaite.

Elle est prévue pour la fin de la semaine, ouf, mais pas trop longtemps quand même. Est-ce que j'en demande un peu trop???



22:41 Écrit par Celine dans jardin | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abeille, nuage jaune, pollen, pollinisation |  Facebook |